Seul le géant de fer se nourrit de mp3

mardi 25 avril 2006, par Chroniqueur Willy Vandemoortele

Comme lors de l’affaire Dutroux, le meurtre odieux de la
gare centrale révèle encore le piteux état dans lequel se trouve un pays où l’on attend toujours des lendemains qui chantent mais où ces derniers tardent décidemment trop à venir...

Espérons au moins que ce drame puisse mettre à mal le politiquement correct et l’autocensure...
Quelques exemples : aucune réaction des mouvements "antiracistes" lorsque des élus et militants séparatistes flamands traitent les Belges francophones de "fainéants" ou pire de "rats".

Ni non plus de leur part (et ni d’ailleurs de leurs confrères français) contre les discours haineux, sexistes, pro-viols etc de certains groupes de rap. Pourtant si c’étaient des groupes de rock identitaires, nous aurions des réactions, des procès etc.

Or comme le dit le chanteur français Jean-Louis Aubert, il n’y a pas lieu de faire de différence entre la musique nazie skin et le gangsta rap.
Cette sordite affaire de la gare centrale nous montre donc où cette culture de la violence peut mener.

A ce propos, même si sa suggestion a été désavouée, je salue cette idée d’un élu flamand d’origine arabe qui appellait sa communauté a manifester aussi contre le racisme ’antibelge".

Pour conclure, je voudrais dire qu’un MP3 ne se mange pas alors alors qu’on ne vienne pas nous dire que les "malheureux" agresseurs avaient faim car à partle géant de fer , je ne connais personne qui mange du métal !

Portfolio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden