L’iceberg de Dominique Abel

samedi 29 avril 2006, par Professeur Rudy Van de Wisselear

Dans un petit lotissement où Raël semble avoir déchaîné sa passion pour le clônage sur des maisons, vivent Fiona, Pierre et leurs deux enfants.

Dans un petit lotissement où
Raël semble avoir déchaîné
sa passion pour le clônage sur des maisons,
vivent Fiona, Pierre et leurs deux enfants.
Fiona travaille dans un « Fast-food »
où elle est victime d’un concours
de circonstances et
s’enferme accidentellement
dans une chambre froide.

Chez elle, sa disparition ne semble inquiéter personne
et ce n’est que le lendemain qu’on la retrouve
frigorifiée, ce qui générera, chez elle,
une passion pour le froid, voire même le grand froid.
Cette passion la conduira vers les icebergs au
travers d’un périple des plus surréaliste.

Ce film évolue un peu dans un univers à la Tati,
avec la même poésie et la même dérision.

Les dialogues sont quasi absents (comme Tati)
mais savoureux quand ils sont là
« Mais t’es où ? Oui mais t’es où ?... »

Si votre univers est surréaliste,
L’iceberg est le film que vous devez voir,
vous ne serez qu’enchanté par ce film modeste mais du moins splendide !.

Un film franco-belge de Dominique Abel,
Fiona Gordon et Bruno Romy
avec Dominique Bel, Fiona Gordon, Philippe Martz .....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden