L’affaire des caricatures

mardi 14 février 2006, par Professeur Rudy Van de Wisselear

Le monde Binchois est en colère, ils ont osés et c’est un blasphème.

Devant l’UNESCO, manifestent des habitants de Binche (vêtus de leurs chapeaux traditionnels à plumes à notre époque, c’est d’un goût j’vous jure) contre les caricatures blasphématoires de ce qui représente l’intégrité du gille.

L’auteur de ces caricatures est considérés, par les binchoux, de la même manière que les musulmans considèrent Salman Rushdi, malgré tout pas au point de lancer une fatwa contre lui.

Serge Poliart, puisque c’est de lui qu’il s’agit, à osé enfreindre l’intégrité du gille de Binche au travers de peintures et dessins, représentant le gille dans ce qu’il a de plus noir, voir morbide et en parlant de bide, les gilles restent le meilleur sujet.

Selon l’auteur, le gille de Binche aurait perdu tout esprit festif en privilégiant la tradition au détriment de la joie et de la fête, figeant ainsi ce qui était une fête populaire et une représentation austère, traitant les animateurs des festivités voisines de Gille à Bottines (ça vous donne une idée du niveau).

En hommage à un artiste de la région de Mons que j’apprécie beaucoup, même si les « bites » et les »couilles » font partie de ses sujets favoris http://www.lagalerie.be/poliart/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden