Contre tous les forums musicaux

Partout des barakiiiiiii !

mardi 19 septembre 2006, par Professeur Rudy Van Trouvé

Pascal Samain est belge.

Pascal Samain est d’autre part écrivain.

Pascal Samain est aussi le plus grand critique rock du monde.

« Pascal Samain » est donc un génie méconnu ! Bien qu’il écrive dans plusieurs revues : Crossroads, Versus, Traverses, Progrésiste.

Toutes ses chroniques rock se trouvent sur son site, à cette adresse :

http://pascalsamain.be/rubrique.php3?id_rubrique=24

C’est dans ce cadre qu’il s’en est pris, lui aussi, aux barakiiiiiiiiiiiiis des forums musicaux, précédant ainsi le PROFESSEUR DESWAEL qui, lui, zonait sur RENDEZ-VOUS à la recherche d’une âme soeur.

Voici le texte de Monsieur Samain  :

Je l’ai déjà chanté sur tous les toits en toutes les langues. En tant qu’écrivain (quand même !), je vois d’un bon oeil l’émergence (raide ?) de tous ces blogs sur le web. Enfin, chacun peut raconter n’importe quoi, montrer son cul, son bébé, sa moto ... sans faire chier personne, puisque ON n’est JAMAIS obligé d’aller consulter ces déblogues totalement, qu’ON peut zapper si le cul montré ne NOUS plaît pas. Self sévice !

Par contre, la calamité , c’est les forums musicaux.

Que devrait être un foromme ? Un lieu virtuel où des gens PARTAGENT une passion. ECHANGENT des infos. Le sujet sera : les fourchettes, les moules de Zélande, les chiens, les ordis ... la musique.

La musique, hélas ! Avez-vous déjà fréquenté un fort homme musical ? Je ne vous le conseille pas ! Passez votre chemin, planquez votre souris, et votre clavier, de par Dieu ! Car en effet : le fort mec musical devrait idéalement être un lieu OUVERT où chacun a droit à la parole, même une parole dissidente. Et bien ce n’est point le cas. Il me semble en effet, pour en avoir fait les frais, que le fort balèze musical est devenu le dernier refuge de tous les malades mentaux et les frustrés de la terre !

Explication !

Vous êtes, comme vouzémoi, un être humain en vie qui vit. Malheureusement, votre vie ne ressemble pas exactement à celle dont vous rêvez. Ou bien encore, vous ne savez quoi en foutre. Vous avez le sentiment de faire un parcours un peu médiocre sur les bords ... et ce sentiment vous le refoulez vite dans un coin, vous ne poussez pas l’auto-analyse trop loin. Voilà que se présente une compensation magnifique à vos frustrations : la musique. Il se fait que la musique, en effet, est un art à la fois magique et mathématique et émotionnel qui vous permet de prendre le large. Et c’est tant mieux !

Vous avez spécialement flsahé sur les cds de Albert Vitaminé. Il a du talent, le bonhomme, c’est vrai. Beaucoup de talent ! Vous écoutez son oeuvre en boucle. Et puis voilà que vous tombez sur un foromme qui lui est dédié. Vous vous abonnez. Enfin, vous allez pouvoir toucher de près la toge du Saint !

Car :

1) Le fort morne musical est un endroit trompeur, qui prend les apparences de l’ouverture, de l’empathie, de l’accueil brazouvères aux nouveaux venus, mais qui en réalité, constitue un bunker complètement clos. Un rempart, une cachette contre le méchant monde extérieur.

2) Règle de base : le forommeur doit cristalliser et dissimuler ses propres échecs personnels derrière l’Image Sainte de Albert Vitaminé. Le fauxrommeur musical doit projeter sur son Icône l’ensemble de ses espoirs. Comme dans toute forme de religion, Albert Vitaminé est hissé au rang de Jésus, de Mahommet, de Bouddha. Le flourommeur musical vit à travers son Albert, par lui, de lui. Il lui bouffe le sang à distance. Il le vampirise, afin d’oublier sa petite vie de merde, son chef de bureau chauve et sa nan qui refuse de raser la fente !

3) Dans ces atroces conditions psychopathologiques, une première règle pour obtenir sa Carte du Parti Forumiste sera : il est interdit de rigoler aux dépens de Albert Vitaminé. Celui qui oserait enfreindre cette règle hitlérienne sera d’abord gentiment remis à sa place, puis insulté, puis on fera tout pour qu’il s’exclue lui-même de la Sainte Communauté Vitamisite.

4) Autre règle : il est interdit d’égratigner Albert. Il n’y a dans ce parti totalitaire virtuel aucune possibilité pour l’objectivité, certes difficile à atteindre, mais si chère aux historiens d’abord, à toute personne intelligente ensuite ... Exemple : ne dites surtout pas que vous n’avez pas aimé le dernier concert de A.V. (Béni soit son Nom ! et aussi le Con de sa bonniche !) N’essayez surtout pas d’EXPLIQUER pourquoi vous n’avez pas aimé ce spectacle . Car TOUTES les prestations de A.V. furent excellentes, de 1969 à 2005, sans exception. Allons ! comment le forhommetriste pourrait-il adorer un dieu qui parfois joue mal, ou joue n’importe quoi ? Une fois de plus, on se retrouve dans le domaine de la Croyance ...

5) Très vite, les Ligués d’Albert vont vous faire comprendre qu’il n’y a pas de bonne vérité à écrire, que la dissidence est interdite, qu’il n’existe qu’une SEULE Vérité Vraie. Plus amusant, ou plus sordide encore, vous assisterez très rapidement à des joutes faciles à mener planqué derrière un écran anonyme. Les ALbertristes s’entretuent ... entre eux ! Chaque participant détient le Sésame Absolu pour pénétrer la grotte d’Albert ( ou celle de sa meuf). Les noms d’oiseaux volent bas,très bas ... Il y en même qui s’inscrivent sous plusieurs identités pour fausser le jeu, faire chier leurs petits copains. D’où ce beau jeu vidéo à distance, en ligne, et en groupe : Attends machin ! je t’ai reconnu ! en fait tu es truc ! De miroir en miroir, de tunnel en tunnel, l’Albertiste se perd lui-même, perd les autres ... alors qu’en fait il croit avoir trouvé quelque chose à faire de sa vie ? Non, il entre petit à petit dans une forme de paranoïa ET de schizphrénie qui l’enfonce chaque jour un peu plus dans sa solitude. Parfois, les Albertristounets se rencontrent pour du bon, à l’occasion d’un concert. Mais j’en ai vu OSER écrire : c’est pas vrai ! t’étais pas là ! je t’ai pas vu !

6) Autre règle de base : soupçonner tout le monde. Se méfier. Mentir les uns aux autres. Se piéger les unleszautres, amen ! Pour se renforcer dans l’idée que SOI a raison. Dans cette liturgie dramatique et de bas-étage, essaye de régner le Grand Prêtre Monacal : le MMMMMModérateur. Il tente de ramner ses brebis égarées dans le droit chemin, il voudrait calmer le jeu. Mais le con ! Puisqu’il a créé ce Fort Aum Mani Padmé Aum, il n’ a qu’à s’en prendre à lui-même ! Il s’est insti-tué Manitou de la Secte Alberteuse ? Eh bien qu’il assume son rôle ... ou qu’il commande le gaz sarin au japon, tiens ! Ou qu’il réserve une place sur la Planète Véga !

Voici quelques extraits des insultes que j’ai reçues, sur mon site, ou sur des Flopums musicals :

tu es un con

tu mens, tu n’as jamais rencontré Albert

je te connais, je sais qui tu es

tu fais des fautes de frappe

ta prose est merdique

pour qui tu te prends ?

ça t’amuse ?

tu te crois drôle mais ...

qui es-tu pour te permettre de ...

tu oublies que ...

où as-tu appris que ...

tu te trompes, c’était en 1972, et il portait un chapeau vert

crétin

sale belge

tu n’y connais rien ...

La CEE a décidé de refuser le brevetage des logiciels libres ? Moi je vais demander que la CEE interdise les Corbeaux musicaux ! Repaire de dangereux siphonnés qui vivent aux dépends de la réputation d’un artiste qui, lui, a au moins pondu quelque chose dans sa vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden