Une bien belle petite gayole !

jeudi 11 juillet 2013, par Chargé de cours Claudy Deswael

Il est des ovnis qui passent dans notre ciel et qui disparaissent. Tandis que d’autres se font discrets, mais restent bien présent parmi nous.

« Elle me l’avait toudis promis » chantait-on à cette époque bénie de nos « heighties » où nous redécouvrions, clavier électronique au bout des doigts, le répertoire populaire de nos aïeuls.

Si Julos a réussi à perpétuer comme quasi-hymne national sa « p’tite gayole », nombreux sont ceux d’entre-nous, nés autour de l’année érotique, qui en ont gardé un souvenir impérissable sous sa forme « branchée » interprétée par Vitor Hublot.

Ce groupe, icône de la « flexipop » belge, a su imposer son style hors format au-delà de nos frontières, au point de figurer sur les meilleures compilations du Flexipop avec leur titre « Aller-simple ».

Comme notre époque veut que tout soit produit de consommation, le hors format, jugé peu rentable, n’a pas sa place dans notre paysage audiovisuel de masse. Qu’à cela ne tienne, Vitor Hublot n’en est pas mort pour autant.

Dans la droite lignée des « The Residents », tête d’oeil en moins, Vitor Hublot offre, à qui le veut, la possibilité de vivre ou de revivre ces moments intenses de l’électropop Belge.

Je vous invite cordialement à aller visiter leur page et de redécouvrir ces trésors de l’electro.


Voir en ligne : Le site officiel


Avis aux fans :

Progressivement, pratiquement l’intégralité des titres sera disponible en libre téléchargement sur leur page Sound Cloud http://soundcloud.com/psoriadiscs

Quelques titres sont disponibles pour l’instant, le reste viendra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden