Vival el moune-djâl

mercredi 7 mai 2014, par Chargé de cours Claudy Deswael, Guy Niole, Professeur Rudy Van de Wisselear, Raoul Tabie

Chers professeurs,

A l’approche des élections, je suis très déçu de ce que nos politiciens nous dénigrent une fois de plus. Tous mettent en avant le plein emploi, l’économie, le bien-être social et tout le bataclan.

Mais nous, électeurs, n’avons rien à faire de tout ça. Nous, tout ce que nous voulons ce sont : Plus de matchs de foot, plus d’émissions de télé-réalité, plus de Jupiler et plus de frittes !

A quand un homme politique de grande envergure comme Michel Platini, qui ose dire les choses en face ? « Oui je sais vous êtes pauvres vous avez faim, mais laissez-nous faire la fête bon sang ! », ça c’est bien envoyé. Mais non, au lieu de ça nous avons des clettes qui ne savent même pas envoyer un ballon !

Pourquoi pas une liste « Diables rouges », tirée par Michel Preud’homme ?

A quand de vrais partis qui nous donneraient envie de voter, où on pourrait suivre les dépouillements au milieu de nos stades parmi nos camarades supporters ?

Je vous en prie chers professeurs, faites quelque chose. Offrez-nous de bons moments politiques.

Jean-Pol Puliste


Mon cher Jean-Pol,

Si j’ai bien compris, vous voudriez un peu plus de « panem et circenses » ?

Des arènes où, comme au bon vieux temps de la Rome antique, seront massacrés de pauvres chrétiens ? Enfin, surtout des pauvres...

Bien cette année, vos vœux sont exaucés. Puisque tout cela à lieu en ce moment même au Brésil.

Malheureusement, nous n’avons pas droit aux retransmissions, étant donné le côté local de la discipline. Mais pour jouir un maximum de l’événement, nous vous convions de vous rendre sur place, de préférence accompagné d’une horde de supporters. Pour plus d’action, si vous avez vraiment l’esprit sportif -et je ne doute pas un instant de votre bon entrain- déguisez-vous tous en SDF. Vous aurez ainsi droit à une belle partie avec les milices locales.

Ensuite, s’il vous reste un tant soi peu de vitalité, vous profiterez du fait vous serez déjà sur place pour accueillir nos Diables tout en affichant le vrai visage d’un événement d’une telle envergure.

N’est-ce pas merveilleux ?

Ca fera de magnifiques vacances à vous et à vos supporter. Mais surtout, nos rues seront moins agitées au moment de cette euphorique démesure.

Bonsoir monsieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden