Le phare de la liberté d’expression francophone vient d’être heurté (...)

mercredi 7 janvier 2015, par Guy Niole, Professeur Rudy Van de Wisselear

Nous n’aimons pas faire du sérieux, mais l’heure est trop grave. L’événement de ce jour nous touche si particulièrement, que nous ne pouvons que sortir de notre mutisme.

Il suffit d’une poignée de fous pour que le monde s’écroule et parmi cette poignée, deux ou trois individus déterminés.

Hélas, ces portes-parole de l’obscurantisme ont frappé une de nos dernières lueurs d’espoir d’une liberté d’expression, si rares de nos jours.

C’est avec grande tristesse que nous apprenons la perte des têtes de Charlie Hebdo, cible isolée et combien facile de l’intolérance.

Nous entendons déjà les autres voix de cette aversion pour la différence se soulever, mais ne tombons pas dans le piège et ne répondons pas à la haine par la haine.

N’entrons pas dans le jeu de l’autre ennemi de Charlie Hebdo, le FN, mais relayons plutôt cette soif de liberté d’expression.

Nos pensées vont à Cabu, Charb, Tignous, Wolinski et à toutes les victimes de cette ignoble barbarie.


Illustration d’Olivier Sanfilippo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden