Littérature relative à la bernardologie

mercredi 15 mars 2006, par Chargé de cours Claudy Deswael, Professeur Rudy Van de Wisselear

Voici quelques écrits de bernardologues.

Le bal des fonctionnaires

Aujourd’hui c’est vendredi, c’est la der des der.
Et je
sors jusqu’à minuit, au bal des fonctionnaires.
Toute la semaine
je m’ennuie, car je n’ai rien d’autre à faire.
Que d’attendre
le vendredi, le bal des fonctionnaires.

De temps en temps, pour tuer le temps.
Mes mots croisés,
ma tasse de café.
Au guichet des gens impatients.

Chaques jours et chaques nuits, je me prépare à la fête.
Et
je pense à ces dandys, qui me font tourner la tête.
On dansera
la chenille, on poussera la chansonnette.
Avec mes souliers vernis,
dans ma robe à paillettes.

De temps en temps, pour tuer le temps.
Mon beau tricot,
mes grilles du loto.
Au guichet des gens impatients.

Si le temps me paraît long, ou bien si les gens m’agacent.
Je
dis j’ai pas le tampon, et que voulez vous que j’y fasse.
Je
me refais le chignon, je me ressers une tasse
Je discute avec
Yvon, un collègue qui passe.

De temps en temps, pour tuer le temps.
Mon top santé, mes
petits sablès.
Au guichet des gens impatients.

Aujourd’hui c’est vendredi, c’est la der des der.
Et je
sors jusqu’à minuit, au bal des fonctionnaires.
Toute la semaine
je m’ennuie, car je n’ai rien d’autre à faire.
Que d’attendre
le vendredi, le bal des fonctionnaires.


Saint Nicolas

Je me souviens de cette année
C’était l’année de mes 8
ans
Dans cet immense hyper marché.
au rayon des jouets pour
enfants
Je m’suis assise sur tes genoux
tu me faisais plein
de bisous

Je me rappelle St Nicolas
Qu’en parlant d’ Seins
tu
t’génais pas

Je me rappelle St Nicolas
de cet entrain
de toi pour
moi

Je me souviens de cette année
C’était l’année de mes 16
ans
lorsque je rentrais du lycée
ou au départ de mes parents
quand
ils partaient au cinéma
Alors tu te jetais sur moi

Je me rappelle St Nicolas
Qu’en parlant d’Seins
tu
t’génais pas

Je me rappelle St Nicolas
de ton entrain
et de ta joie

Je me souviens de cette année
C’était l’année de mes 20
ans
l’année de l’université
toi qui jouais les Don Juan
et
qui brillait a chaque sortie
on terminait toute dans ton lit

Je me rappelle St Nicolas
Qu’en parlant d’Seins
tu
t’génais pas

Je te rappelle St Nicolas
qu’ l’enfant qu’je porte
il
est de toi
il est de toi
il est de toi


"Times New Roman";mso-ansi-language:FR;mso-fareast-language:FR;mso-bidi-language:
AR-SA'>Joyeux Noël

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël

Les rues sont éclairées.
Les sapins décorés.
Les
cadeaux emballés.
Les bougies allumées.
On va pouvoir
fêter,
la fête de l’année.
Puisse nos ennemis,
devenir
nos amis.

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël
 
Je viens d’entrer chez moi,
mais
il fait toujours froid.
On a coupé le gaz,
car j’ai pas
eus l’occaz,
de payer mes factures,
ça fait des mois qu’sa
dure.
je n’ai plus de Télé,
le courant est coupé.

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël

Pour la nativité,
je me suis acheté,
une boite de
raviolis,
et quelques confettis.
Des piles dans ma radio,
qui
passe un adagio.
C’est de l’Albinoni,
C’est vraiment très
joli.

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël

Froid sont mes ravioli,
mais j’ai bon appétit.
Grâce
a un réverbère,
J’ai un peut de lumière.
Et je peut lire
Zola,
ou Camus j’ai le choix.
Et sur la bande FM
on
passe un requiem.

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël

Il est bientôt minuit,
J’allume ma bougie.
dans
toutes les familles,
on s’embrasse sous le Guis.
Pour
embrasser quelqu’un,
je prends donc mon coussin.
je fais
comme si c’était,
une jolie fiancée.

On s’amuse,
quand c’est Noël.
Y a pas d’excuses,
Car
c’est Noël
 


Le malheur de sophie

Maryse

C’est encore Gaétan,
ce petit obsédé,
qui travail
à auchan,
au rayon surgelés.
Il drague tous ce qui passe,
raconte
des trucs douteux,
c’est un gros dégueulasse,
il est vraiment
foireux.

Il vit chez sa mémé,
il s’habille chez damart,
avec
son petit ciré,
il est vraiment ringard.
Il joue les dons
Juans
dans sa super Volvo,
il est vraiment navrant,
il
n’écoute qu’Adamo.

J’en ai mare de ce têtard,
rien à faire, il m’exaspère

Fred

J’ai rencontré Sophie,
à la foire aux fromages,
elle
est vraiment jolie,
je suis sur un nuage.
J’ai eus son
numéro,
par son meilleur copain,
c’est un grand rigolo,
je
crois qu’elle m’aime bien.

Paraît que je lui plait,
et qu’elle me trouve beau,
quand
je mets mon ciré,
je ressemble à cloclo
Elle sont toutes
folles de moi,
je suis irrésistible,
elles sont toutes
en émois,
je suis vraiment terrible.

Je l’aurais, car je lui plais.
J’en suis sûr elle va
craquer.

Maryse

je suis vraiment coincée,
pour une fois que je sorts,
à
une super soirée
au café le drugstore.
C’est vraiment
mal barré,
que vont dire les copains,
ce type a tout gâché,
y
a plus de rimes en hein.

J’ai envie de le tuer,
à grand coups de chevrotine,
ou
bien de l’éventrer,
comme ça dans sa cuisine.
Mais c’est
quand même bizarre,
pour une fois qu’on m’invite,
ou c’est
un coup de Bernard,
et de ses acolytes.

Fred

Il est bientôt 2 heure,
mais elle ne viendra plus,
J’vais
lui faire mal au cœur,
lui dire que j’ l’aime plus.
Ces
copains sont partis,
le café va fermer,
je n’ai qu’une
seul envie
c’est d’aller me coucher.

 


Armand

A l’hospice des petits vieux,
vit un gars des plus affreux
il
frappe sur les vielles dames
leur fait des trucs infâmes
et
vole aussi leurs cannes

Armand

Dans sa philosophie
rien ne vaut un whisky
rien ne vaut
un cigare
et comme ça tous les soirs
il est complètement noir

Armand

il boit, il boit, il boit,
pour oublier sa vie
il boit,
il boit, il boit,
pour oublier Lucie

Lucie

C’est un petit vieux chiant
qui se prénomme Armand
et
qui souvent
ennuie ses dames pour tuer le temps

Et quand il est bien torché,
Il vomit de tout côté
Il
crie des mots obscène
et s’en va chez Germaine
pour planter
sa p’tit graine

Armand

Il fait ses coups en douce
mais Germaine le repousse
alors
dans sa colère
jette une canette de bière
et se retrouve par
terre

Armand

il boit, il boit, il boit,
pour oublier sa vie
il boit,
il boit, il boit,
pour oublier Lucie

Lucie

C’est un petit vieux croulant
qui n’est jamais contant
évidement
qui
va bientôt sur ses nonante ans.


Rithmo et Mc DO

Je m’appelle Calogéro
Et maman m’a fait super beau
C’est au volant
de ma Ritmo
Que je fous un “bouc”
à une “Deux Chevaux”, ouais

Je m’appelle Kimberley
Et je suis blonde décolorée
Je suis des cours
de coiffeuse
Mais un jour, je serai chanteuse
Ou bien strip-teaseuse

Refrain :
Ce soir c’est la ducasse,
On sort sur la grand-place
Come va Giova ?
Ce soir spéciale techno
On sort à l’H2O
Va bene, Calo !

Ma Ritmo est bien lavée
Il y a un match à la télé
A.C. Milan contre
Anderlecht
On gagne le match,
On fait la fête
 

Il m’a promis le resto
J’espère qu’on ira au Mac Do
Je mettrai mes
semelles compensées
Et je serai bien maquillée
Viens vite Calogéro

Refrain :
Et oui, on a gagné
L’A.C. l’a emporté
Forza , Italia !
On va sur
le boulevard
On sort nos étendards
La cucarracha !

Il est déjà minuit passé
Mais j’ai oublié Kimberley
Elle m’attends
chez Madison
Voilà mon GSM qui sonne

As-tu vu l’heure qu’il est
Le Mac Do doit être fermé
Quoi, tu ne penses
qu’à manger
J’ai une bonne nouvelle à t’annoncer
L’A.C. a gagné

Refrain :
Et zut, ils ont gagné
L’A.C. l’a emporté
Forza Italia !
Encore sur
le boulevard
Avec nos étendards
Y en à marre cette fois

Ne râle pas ma poulette
On va manger une mitraillette
Allons donc chez
“Pita Machin”
Car il y aura tous les copains

La soirée va être géniale
Il vont parlé que de football
L’important
c’est d’être près de lui
Il est trop beau, c’est un génie
Je suis trop
folle de lui

Refrain :
Je t’aime Calogéro
Je sais, je suis très beau
On me résiste pas
Tu
es un homme un vrai
Pas comme ces “minga pet”
Je ne te quitterais jamais

 


Assise sur un banc

Assise sur un banc
et je contemple les gens.
Un
soleil brûlant,
je suis heureuse maintenant.

Je suis assise sur mon banc,
et je regarde les gens.
Et
je vois de temps en temps,
s’embrasser quelques amants

Mais la boulangère,
n’a rien sous son jupon.
Elle
se laisse faire,
par les mains des garçons.

Quand vient le printemps,
on voit fleurir les amants.
Et
seul sur mon banc,
je cherche le prince charmant.

Il y a au fond de la rue,
dans un p’tit coin bien perdu.
Une
petite place et un banc,
où je bronze de temps en temps.

Et il y a par terre,
des carrés dessinés.
Avec un
bout de verre,
qu’il faut d’ailleurs lancer.

Entre ciel et terre,
j’entends les cris des enfants.
Malgré
la poussière,
ils sont toujours souriants.

Et quand le jour est fini,
qu’il faut rentrer au logis.
C’est
avec nostalgie,
que je quitte ce lieu béni.

Mais ça fait des jours,
que j’ai plus de mari.
Et
au petit jour,
je me ferais jolie.

Car

Demain sur mon banc,
je regard’rais les passants.
Et
de temps en temps,
j’embrasserais mon amant.

 


Zeu flamoutch song

Maryse

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Ik zing voor de vrede
in de wereld
Ik zing voor de liefde
tot God
Ik droom van blauw hemel
en kleine paarden
Ik heb Jean Claude van Damme zo graag

Joseph

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Ik ben in de straat
stratosphère,
somnifère,
et ta mère,
Ik kruis de ogen
van een meisje
Ik denk aan jou, ik ben gedeprimeerd

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Maar ik ben flamoutch
De vriendin van Helmut Lotti uit Knock Le Zout
aan zee

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Ik hou van jou
mijn Sandra
mijn hemel
mijn bloem

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Ik droom van jou
met witte maillot
voor jij ik studeert nederlands
op een avond school
met jij ik ben strong
mooier
We hebben in Brugge
kennisgemaakt
Maar ik kom uit
Bergen
ik was met een pakje frite en fricandelle

12.0pt;mso-ansi-language:FR'>Maar ik ben niet flamoutch
De vrind van Helmut Lotti uit Knock Le Zout
ann
zee


FR'>Ce qui a donné l’Hommage à Jacques

FR'>Ne me guidde bas
Il vaut dous blier
Blier zes védements
Blier les leddres à enfouailler
"Times New Roman";mso-ansi-language:FR;mso-fareast-language:FR;mso-bidi-language:
AR-SA'>Ne me guidde bas, Ne me guidde bas, Ne me guidde bas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden