Une fois n’est pas coutume, quelques roses de Picardie...

lundi 3 avril 2006, par Chroniqueur Willy Vandemoortele

Eine bonne femme elle est dins ch’ train avec deux jonnes bidasses.

Y n’ a un qui li dminte :

- Du ch’ est qu’ té vas ti z’autes ?

Al répond :

- J’ vas à Tournai.

Un d’ ches soldats insiste :

- Tournai avec 2 "N" ?

- Nan, avec deux cons !

Ein’ assistante sociale rimpli un dossier pour ches allocations familiales :

- Alors Madame, vous avez combien d’enfant ?

- J’ai 7 infants...

- Quel âge ont-il ?

- 12, 11, 10, 9, 8, 7 et 6 ans... Après, in a eu l’télé...

Ch’est ein’ tite vielle qui va al’ messe, quand d’ un coup ch’ curé y dit :

- que tous ceux qui ont commis le péché d’adultère s’avancent.

Eulle tiote vielle, dure de l’ feulle, dminde à sin vosin :

- Qu’ o qu’ ch’ est qui a dit euch’ curé ?

L’ aute y y répond :

- y a dit que tous ceux qui veult’ent eine pastile à l’ menthe s’avinchent.

Eulle tiote vielle tout berloqueusse in s’appuyant sur s’ canne, s’ léfe avec gramint eud maux.

Eul curé y li dit :

- vous ? Madame ? A votre âge, vous n’avez pas honte ?

- Ch’ est pas pasque j’ ai pu d’ dint que chui pas capape d’ in chucher eine eud timps in timps, te sais ti z’ autes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden