Si JC l’a dit ....

vendredi 17 mars 2006

On attribue volontier ces "sentences" à J C Van Lady.

Nous don’t know ce qu’il en est really, mais en tout cas c’est funny.



"T’as pas besoin d’un flash quand tu photographies un lapin qui a déjà les yeux rouges."

"Si tu invites des gens qui ont tous le même groupe sanguin à une fête, mais que tu le leur dis pas, ils vont parler d’autre chose."

"Si tu dors et que tu rêves que tu dors, il faut que tu te réveilles deux fois pour te lever."

"Si t’es perdu dans la forêt et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C’est le Nord."

"Si tu parles à ton eau de javel pendant que tu fais la lessive, elle est moins concentrée."

"Si tu attends le mois d’octobre pour faire des poissons d’avril, tu attrapes plus de gens."

"Si tu téléphone à une voyante et qu’elle ne décroche pas avant que ça sonne, raccroche."

"Tu as le droit de changer de signe du zodiaque, mais il faut que ta mère le sache vraiment d’avance."

"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien."

"Dans les magasins de lingerie, on ne voit pas de calendriers avec des photos de garage."

"Un bon truc pour paraître dix ans plus jeune, c’est de vieillir de dix ans quand tu dis ton âge."

"Si tu dis couic-couic quand tu marches, les gens pensent que t’as des chaussures neuves"

"J’adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuètes. Les cacahuètes c’est doux et salé, fort et tendre,comme une femme. Manger des cacahuètes, it’s a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuètes c’est le mouvement perpétuel à la portée de l’homme."

"Entre toi et moi il y a un produit qui s’appelle un produit, une molécule qui s’appelle l’oxygène, alors si tu fais ça (inspiration/expiration) comme ça, tu vis, mais si je tue l’oxygène comme sur la lune, tu meurs !!"

"Une femme qui est enceinte, par exemple, elle est aware qu’elle attend un enfant ..."

"Une vache, ça te bouffe trois hectares, moi, avec trois hectares, je te fais deux mille kilos de riz... avec trois hectares, je te nourris Avignon, tu vois..."

"Un jour je me promenais sur la plage...il y avait beaucoup de vent, je me suis retrouvé penché en avant, le vent à poussé la matière, la masse moléculaire et j’ai du me battre contre cette masse parce que c’est pas une masse faite pour l’être humain..."

"Me montrer nu de dos ne me pose pas de problème mais, de face, c’est une autre histoire, je ne voudrais pas perdre tout mes fans."

"Je crois en Dieu....... un plus un égale un. Y’a Jean-Claude, y’a Dieu, dans le même corps. Si on peut s’unifier, on devient ce qu’on appelle les miracles, et chaque personne a le seigneur en soi. We’re all one. Je crois VRAIMENT en Seigneur."

"La drogue évidemment que j’en ai pris. Enfin évidemment... C’est pas évident mais j’en ai pris, et ça m’a rendu un peu fou-fou, parce que, le corps humain n’est pas fait pour la drogue. D’abord c’était super, j’ai cru, c’était une illusion, et grâce au sport j’ai pu m’en sortir."

"Quand tu montes dans un ascenseur... tu penses. A des tas de choses ; à des créations, à des gens, à des souvenirs... Donc on est jamais seul spirituellement ! Mais physiquement, "dans l’enveloppe", si je suis seul... eh bien... je suis là. Et je reste là. Jusqu’à ce que les portes s’ouvrent... Et puis je commence à marcher. Je bouge mon enveloppe. Vers ma mission de tous les jours..."

"Les animaux ne parlent pas. Ils "parlent" (avec du "feeling"), mais ils n’ont pas de langage pour nos "trouilles" à nous. En revanche, il y a beaucoup de toucher et de contacts des yeux, des choses vraiment sincères ; et ça m’a vraiment beaucoup aidé que de me développer avec des animaux autour de moi. Là, j’ai un chien en ce moment à côté de moi et je le caresse."

"Je ne crois pas aux coïncidences. Je prétends que tout sur la Terre, sur la vie, sur l’univers, a t’une raison. Ton interview avec moi, euh... la température de l’eau, les tremblements de terre, la pollution, euh... les gens qui ont fait du mal sur la terre, les gens qui ont fait du bien, c’est des messages pour nous. Alors, ça c’est... je m’évade dans des grands sujets..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden