La fable du jeudi

jeudi 21 mars 2013

Ce matin à la FUB, j’étais près du distributeur d’OxOmeli, quand j’ai entendu cette blague qu’un étudiant racontait à ses condisciples :

C’est en Hollande, une commune veut ériger un hall omnisports et loi des marchés oblige, il doit lancer un appel d’offre européen.

C’est un entrepreneur allemand qui se présente le premier et propose 7.000.000 € pour l’édifice.
- 7.000.000 ! Fait, très étonné, le fonctionnaire.
- Oui, répond l’entrepreneur, mais c’est la qualité allemande, avec la robustesse allemande et la rigueur légendaire de notre pays.

Ensuite, vient l’entrepreneur français, lequel propose 8.000.000 €
- 8.000.000 ? Mais votre confrère allemand me propose de le faire à 7.000.000 €. Quelle est votre valeur ajoutée ?
- Ah ! Répond le français, en construisant un hall omnisports français, c’est l’assurance d’avoir un peu de la grandeur de la France chez vous. C’est aussi avoir un beau bâtiment, grand, splendide et surtout français !

Un appel d’offre n’étant valable que si 3 prix sont remis, le fonctionnaire demande à l’entreprise belge sa proposition.

- 9.000.000 €
- 9.000.000 ? Mais c’est plus que les autres, qu’elle est votre valeur ajoutée ? Vous ne construisez ni fiable et quant à la grandeur de la Belgique, permettez-moi d’en douter... Qu’est-ce qui justifie ce prix ?
- C’est simple : 3.000.000 pour toi, 3.000.000 pour moi et 3.000.000 pour le bâtiment.

Je trouvais cette plaisanterie de bon ton et m’empressai de la raconter à tout le personnel de la FUB, dont doyen. Ce dernier le pris mal et me lança furieux : « Où voulez-vous en venir avec vos insinuations ? Vous n’espérez tout de même pas me faire chanter ? ».

J’eus grand mal de me tirer de ce pétrin.

Moralité : Certaines plaisanteries éveillent bien des susceptibilités.

Guy Niol
Pour la chronique de la FUB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2006-2017 La Faculté Universitaire de Belgologie
Site web motorisé par Spip sous la licence GNU/GPL Design-Concept Claude Codden